Site-Az

Le Savoir, cette construction mentale individuelle

Partager

Les grands domaines éducatifs

savoir, faire, être

Schématiquement, on peut distinguer quatre grands domaines éducatifs : le savoir, le savoir-faire, l’être et le savoir-être.

 

Le savoir

 

Il correspond aux connaissances intellectuelles. Les recherches en éducation relatives au savoir ont pour objectif de trouver les moyens pédagogiques permettant aux apprenants d’acquérir des connaissances : observation, lecture, écriture, mathématiques, connaissances de l’Homme et de l’Environnement, métaconnaissances, …

 

Il correspond à des compétences pratiques, à la maîtrise par l’expérience de l’exercice d’une activité artisanale, artistique, domestique ou intellectuelle. Ces compétences s’acquièrent par la pratique d’une activité et par l’apprentissage d’automatismes moteurs. Les recherches en éducation relatives au savoir-faire ont pour objectif de trouver et d’appliquer les moyens pédagogiques permettant aux apprenants d’acquérir des compétences et des habiletés pratiques et/ou intellectuelles.

 

Le savoir-être

 

Il correspond à l’état biologique, physique et psychique d’un individu. Les recherches en éducation relatives à l’existence de l’être ont pour objectif de trouver les moyens pédagogiques permettant, dans les situations éducatives, de favoriser et d’atteindre l’état d’être optimal : état de santé, de bien-être, de motivation, de confiance et de satisfaction des besoins naturels et psychiques (joie, plaisir, « liberté », « perception », reconnaissance, sécurité, justice, intégrité, authenticité, capacité, intimité, diversité, confort, créativité, affection, etc.).

 

Le savoir-être

 

Il correspond à la capacité de produire des actions et des réactions adaptées à la société humaine et à l’environnement. Cette capacité s’acquiert en partie par la connaissance de savoirs et de savoirs-faire spécifiques. Les recherches en éducation relatives au savoir-être ont pour objectif de trouver les moyens pédagogiques permettant aux apprenants d’acquérir au mieux la maîtrise d’actions et de réactions adaptées à leur organisme et à l’environnement : préservation, hygiène, empathie, contrôle personnel, comportement adéquat, respect, action collective, entraide, affirmation de soi, maîtrise, communication, gestion des conflits… La notion de savoir-être est parfois contestée car elle impliquerait une modification de l’essence et du caractère de l’individu.

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.